Une partie de nous s’est endormie-catalogue

Une partie de nous s’est endormie, un court-métrage documentaire

« Qu’est-ce que c’est une identité ? C’est pas grand-chose une identité ». La caméra suit un homme. Djilali, détenu en prison pendant une décennie, est sorti. Il marche dans des ruelles à l’obscurité protectrice, de nuit comme de jour. Djilali raconte par bribes ses rêves nocturnes, ses expériences passées, des fragments de mythologie. Parfois l’architecture avignonnaise semble figurer son intériorité, son passé sombre et voyageur, comme rabougri en lui.

Derrière lui, Marie Moreau. La réalisatrice filme les artères de la ville et l’esprit de Djilali dans ses moindres recoins. Pourtant, il ne s’agit pas là d’un simple dédale contemporain. Il s’agit d’expulsion et d’exclusion. A travers sa caméra, Marie Moreau offre à son personnage principal un lieu où il peut se sentir en sécurité, un lieu où ses réflexions et son âme peuvent un instant se reposer. Elle l’écoute. Elle marche avec lui.  « Malgré l’habitat, je me considère comme SDF », confie le marcheur.

Qu’est-ce que l’errance ? L’œuvre de Marie Moreau aide à tracer, le temps de son film, une ligne et nous oblige, en tant que spectateurs, à la suivre.

Une partie de nous s’est endormie a été sélectionné et primé au festival international de films documentaires « Cinéma du réel » en 2015

Format:
Auteure – réalisatrice:
Montage:
Image & son:
Coproducteur:
46’
Marie Moreau
Françoise Tourmen
Marie Moreau
The Kingdom