NOVEMBRE : NOTRE MOIS DU DOC

Plus qu’un jour pour profiter du Mois du documentaire ! Pour les retardataires, une dernière séance aura lieu aujourd’hui à la médiathèque José Cabanis à Toulouse, et dans toute la France, bien sûr.

Le Mois du doc, c’est l’occasion de découvrir Tënk, plateforme en ligne du documentaire d’auteur créée par des acteurs du secteur passionnés. Une semaine est proposée gratuitement !

De notre côté, nous participons aussi à cet événement : nous sommes allés à la rencontre du public avec L’Intime conviction de Alwa Deluze qui a été projeté à Rodez et Trouville.

On profite de cet élan pour vous donner des nouvelles de nos projets en cours: pas moins de cinq documentaires proposés par un réalisateur et quatre réalisatrices !

Les Enfants sauvages de Louis Sé, film tourné dans le squat toulousain Les Pavillons Sauvages pendant plusieurs années, est actuellement en fin de post-production. Nous prévoyons une sortie sur vos écrans en 2018.

Que reste-t-il de l’exil? Une semaine avec ma mère, projet de l’auteur d’origine vietnamienne Béatrice Ly Cuong, entre dans une nouvelle phase d’écriture : Morgane Wszelaki va l’accompagner dans cette étape. Nous souhaitons tourner en 2018.

Laetitia Tura, auteur de Ils me laissent l’exil, s’est installée à Barcelone afin d’être au plus près du cœur de son film: la mémoire de l’exode des républicains espagnols. Elle poursuit son travail d’écriture tout en commençant les repérages. Ce qui se passe en ce moment en Catalogne souligne que la thématique est plus que jamais d’actualité: on procède à l’ouverture de nombreuses fosses datant de la guerre civile pour identifier les disparus…

Enfin, deux projets sont en écriture. Nous sommes fières d’accompagner Anais Kugel, photographe de mode, dans l’écriture de son premier film Mademoiselle. De son côté, Alwa Deluze continue à explorer sa région, on dit qu’elle arpente actuellement les montagnes pour son projet L’homme aux pieds nus…

On peut espérer, sans vendre la peau de l’ours, que tous ces projets auront un bel avenir !
A très bientôt !

MON VILLAGE EN AVANT-PREMIÈRE

Le deuxième documentaire de Alwa Deluze, Mon Village, a eu le droit à une super escorte pour sa première projection en salle, au Régent de Saint Gaudens !

Étaient présents : Carole Delga (présidente de la région Occitanie), Carlos Bélinchon (délégué régional Midi-Pyrénées chez France 3), Martine Canal (mairesse de Castagnède) ainsi que Alwa et Mannuela.

Photographie : Thomas Miquel du cinéma Le Régent, Carlos Bélinchon, Martine Canal, Carole Delga, Mannuela Marque, Alwa Deluze (de gauche à droite)

Mon Village – une production anoki et Bellota Films


DERNIER CLIC POUR MON VILLAGE

Un an de tournage, dix semaines de montage et deux de post-production… c’est avec la voix qui tremblotte que nous vous annonçons la mise en boîte du nouveau documentaire signé anoki!
Mon village, un film de Alwa Deluze coproduit avec Bellota films et France Télévisions nous plonge dans le quotidien d’une petite commune située aux pieds des Pyrénées.


 » Je vis à Castagnède, un village de moins de 200 habitants. La campagne qui m’entoure est plutôt pauvre, endolorie par les mutations agricoles et industrielles de ces cinquante dernières années. Dans mon village, il n’y a plus de vie économique : les cafés et les commerces ont fermé, il ne reste que trois troupeaux et la route nationale qui permet désormais d’aller travailler ailleurs.
J’ai passé une année avec les élus de mon village, j’ai vécu avec eux de petits et de grands séismes : l’école menaçant de fermer faute d’enfants, les réformes légales et administratives complexes à appréhender mais aussi le vote Front national qui s’enracine.
A Castagnède, j’ai découvert une communauté paradoxale où l’énergie citoyenne est plus vivante que dans la plupart des métropoles mais où le désenchantement politique s’accroit
« , nous confie la réalisatrice.

Le film doit être diffusé en février prochain, nous avons hâte de vous le montrer!


ANOKI À CINÉLATINO

Les Exilés - Retirada - Laetitia TuraUne double présence d’anoki cette année à Cinélatino. Notre productrice maison, Alwa Deluze, sera jury de la compétition court-métrage. Le célèbre festival de cinéma latino-américain qui fait vibrer chaque année la ville rose a aussi sélectionné notre premier long-métrage documentaire! Nous aurons la possibilité de défendre Ils me laissent l’exil de Laetitia Tura que nous développons avec The Kingdom auprès de coproducteurs latino-américains. Une aubaine pour ce film qui propose de questionner la mémoire des républicains espagnols qui ont émigré au Chili.
Plus d’infos sur le film : ici!
Et on vous donnera des nouvelles (bonnes), c’est promis! En attendant, la programmation de Cinélatino est en ligne.


L’INTIME CONVICTION SUR VOS ECRANS

Dans le cadre du mois du documentaire qui valorise la richesse de la création et la découverte d’œuvres peu diffusées, le film L’intime conviction, réalisé par Alwa deluze sera diffusé à trois reprises!
Le 20 novembre, à la Médiathèque Jacques Hyacinthe Paumier à Routot (27), le 26 novembre au cinéma Utopia de Tournefeuille (31) et à la médiathèque Jacques Prévert à Romilly sur Andelle (27), en présence de la réalisatrice.

01Ce premier documentaire produit par anoki retrace le parcours de citoyens français tirés au sort sur les listes électorales qui vont participer une session d’assise durant 3 semaines et demie au tribunal de Foix. Ce film unique retrace le cheminement de ces jurés, leurs questionnements, leurs doutes et surtout la complexité de « rendre » justice.

Plus d’informations sur les projections.


ANOKI VOUS INVITE À DÉCOUVRIR LE FILM DE MARIE MOREAU

une_partie_de_nous « De nuit, de jour, dans les ruelles étroites d’Avignon, un homme, Djilali, raconte par bribes ses rêves nocturnes, ses expériences. Un dédale contemporain se dessine sous ses mots au fil de la marche… »
Nous sommes très heureux de vous inviter ce soir à 20 heures à l’espace 1789 (Saint-Ouen, 93) à la projection de Une partie de nous s’est endormie de Marie Moreau. Un film que nous avons accompagné aux côtés de Marie-Odile Gazin de The Kingdom.
Vous pourrez aussi découvrir le documentaire d’Arnaud Lambert, Retour à Berlin.